Le Jardin des Plantes, c’est la confrontation entre un jardin à la française, et un jardin à l’anglaise. Garden Line a épousé les formes des itinéraires pour en créer une signalétique graphique et poétique. Observez les formes qui découlent des circuits : Structure, géométrie, symétrie, perspective versus formes irrégulières, chemins tortueux, mobilier décoratif. C’est la domination contre l’imitation. L’itinéraire choisi vous fait passer le long de l’Allée Centrale et dans le Jardin Botanique. Deux espaces aux aménagements parfaitement maitrisés. Les chemins sont reconnaissables par leur géométrie. Vous avez une vue d’ensemble du Jardin, les plantes sont taillée et les panneaux sont clairement visibles. Ces derniers vous amènent à passer devant les Grandes Serres, à mi chemin avec le Jardin anglais. Les serres marquent cette coupure par la nature sauvage encapsulé dans une architecture métallique. C’est une construction poétique, l’Homme à mis la faune sous cloche, à la fois libre et contrôlée. Une fois les serres passées, vous entrez doucement du côté sauvage. Ici, la signalétique se fait plus rare puisque le principe d’un Jardin anglais est de se laisser surprendre. La seule indication sera votre entrée dans la ménagerie. Vous serez amenés à croiser des fauves, des singes, ou encore des oiseaux de tous genres. Laissez-vous guidez par votre instinct. L’itinéraire s’arrête à la Grande Rotonde, où vous trouverez un espace pour vous asseoir. Regardez-bien le mobilier, son design reprend les symboles graphiques de chaque itinéraire que vous avez parcouru.
Back to Top